Thomas’s life

Bienvenue !!!

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011
Archive pour septembre, 2011


Le Joueur du Grenier

29 septembre, 2011
Articles | 1 réponse »

Il fallait absolument que je vous parle de ce type qui s’est fait connaître par internet. Je suis tout simplement fan de ses vidéo !!!

Frédéric Molas, plus connu comme étant le Joueur du Grenier, est un homme, fan de de dragonball Z (et anti-GT), Jurassic Park et Futur vers le futur, possédant plusieurs anciennes consoles de jeu (NES, Megadrive, playstation etc.), mais désirant manifestement une XBOX360 et joue dans une pièce remplie de divers objets de diverses licences (jeux, mangas, posters…). La plupart des jeux visibles dans la pièce ont été réunis et prêtés par son acolyte Sébastien Rassiat.

Frédéric Molas et Sébastien Rassiat se sont rencontrés lors d’une formation de techniciens audiovisuels en 2006. Après avoir fondé une association de production audiovisuelle, ils ont décidé de faire pour l’amusement une série de tests de vieux jeux vidéo sur le même concept que l’ AVGN. Si au départ ils ne pensaient pas rencontrer un tel succès, les deux réalisateurs comptent bien essayer d’en vivre.

Voici son site officiel : Le joueur du Grenier

Et une de mes vidéos préférées : Image de prévisualisation YouTube

Muse

29 septembre, 2011
Articles | Pas de réponses »

J’adore la musique !!! C’est l’un de mes passe temps. je suis en section C.H.A.M. (Classe a Horaire Aménager Musique) au conservatoire de Nantes. Cette section est faites au collège Aristide Briand et au collège Victor Hugo. Moi je suis a Victor Hugo. J’ai 2 Après-midi par semaine (6 Heures) plus la musique au collège (2 Heures) plus les heures à part obligatoire le mardi, mercredi et samedi (4 Heures). J’ai donc 12 Heures de cour de musique par semaine.
J’ai oublié de dire l’essentiel, je joue de la percussion (batterie, caisse claire, marimba, vibraphone, xilophone, timbales) ce qui fait beaucoup plus de travail que les autres instruments. En effet, je travail 4 instruments en même temps tandis que les autres travail LEUR instrument.
Je fait pas mal de concert par an et des auditions. Je travail plein de genre de musique :

-Percussion Africaine (djembé, congas, doum-doum blafon ect…)
-Percussion classique et contemporaine (vibraphone, marimba, xilo, jeux de bongo ect…, timbale)
-Percussion militaire (caisse claire)
-Jazz (vibraphone, batterie)

Biographie – Franz SCHUBERT

29 septembre, 2011
Biographies | 2 réponses »

Nom : Franz Peter SCHUBERT

Date de naissance : le 31 janvier 1797 à Lichtenthal en Autriche
Mort : le 19 novembre 1828 à Lichtenthal

Origine sociale : Son père, Franz THEODOR, était instituteur. Sa mère, Elisabeth VIETZ, était cuisinière.

Son activité : Compositeur

Sa vie : Le talent de Franz SCHUBERT pour la musique est rapidement remarqué, mais pour gagner sa vie, Schubert va tout d’abord s’orienter vers la carrière d’instituteur. Cependant, il impressionnera rapidement Antonio Salieri, qui lui prodigua cinq années de leçons ; obtiendra de son vivant la reconnaissance d’autres grands noms de la musique (Beethoven aurait dit de lui qu’il avait une « intelligence divine ») ; et aura l’occasion de servir la puissante famille Esterhazy. Parmi ses œuvres les plus connues, on note évidemment ses nombreux Lieder (Le roi des Aulnes, La jeune fille et la Mort,…), mais aussi une symphonie « Tragique », ou encore des opéras comme Rosamunde.

Caractéristiques musicales :
1- En 1814, il fait la connaissance du poète Johann Mayrhofer (1787-1836) qui lui inspirera de nombreux lieder. En 1815 celle de Franz von Schober (1796-1882), un des esprits brillants de l’époque qui aura un rôle déterminant dans sa vie sociale et intellectuelle et en 1815, il rencontre le musicien Anselm Hüttenbrenner (1794-1868), qui le mettra en contact avec le milieu de sa ville natale de Graz.

2- /

Œuvres les plus représentative :

À sa mort à l’âge de trente et un ans seulement, Schubert laisse un millier d’œuvres dont le quatuor à cordes n°13 en la mineur, trio pour piano et cordes n°2 en mi bémol Majeur et Fantaisie en UT majeur.

Roman n°1-Annoblissement

22 septembre, 2011
mon roman | 2 réponses »

Chapitre 3- Annoblissement

Un mois après la mésaventure, Susie fut convoquée par le comte. « Ma chère enfant, lui dit-il, je souhaite te présenter une bonne nouvelle. Je vais t’annoblir et t’adopter comme mon troisième enfant. »  La fille, émerveillée, sauta au coup du comte ou, maintenant de son père, et hurla sa joie. Il était lui aussi heureux.

Quand Jules et Eliot apprirent la nouvelle, eux aussi était content. Le comte fit faire une grande fête et tout le monde s’amusa. Puis Jules reparti et Eliot aussi. Tout recommença comme avant. Mais un jour, la comtesse mourra. Et c’était le commencement de longue péripéties. Le comte, invalide, ne pouvait pas s’occuper tout seul du châteaux. Alors il décida de se remarier.

Roman n°1-Annoblissement

21 septembre, 2011
mon roman | Pas de réponses »

Chapitre 2- La chasse

Susie venait juste d’apprendre à monter à cheval. Le comte lui a fait prendre une petite leçon avant de partir. Il pensait : « je pense que ce serait gentil et que ça lui ferait plaisir de ma part de l’emmener à cette chasse, pour qu’elle voit autre chose. » Il gravirent une colline, trouvèrent une forêt de pins odorants et partirent chasser le lapin, le lièvre et la biche. Susie s’amusait follement. Aucune encombre ne s’était produite et tout se passa bien pendant les trois heures de chasse. 

Quand la chasse sembla finie pour le comte, ils s’arrêtèrent au bord d’un grand lac. Le comte enleva son haut et plongea dans l’eau. Mal lui en prit car elle était infestée de crocodiles affamés. Il ne put rien faire. Mais grâce à la chance, il parvint à revenir au bord de la rive. Susie qui hurlait, courra vers lui et entreprit de chasser les crocodiles à coups de fusil. Elle ramena l’homme presque occis sur la rive. Le pauvre, il serait à vie dans une chaise roulante. Privé de ses membres inférieurs et avec un bras arraché, il ne pourrait plus vivre comme avant. D’ailleurs il s’était évanouit. Susie le ramena au château, et fut accueillie par sa femme qui n’en revenait pas. Elle contacta immédiatement quelque docteur. Ainsi s’acheva la paisible du comte… et par la même occasion celle de Susie.

 

babelone |
Photos de Jérôme, de Lyon à... |
FsxScreens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Projecteurs et Diapos d...
| RETAILLEAU Dominique
| LE BLOG DE NONO MK